Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Chronique ciné : « Petits meurtres à l’anglaise » (2010) de Jonathan Lynn

Vous étiez tellement nombreux et nombreuses à ne pas connaître cette comédie lorsque je l’ai mentionnée en story sur Instagram qu’il fallait absolument que je vous la présente : si vous aimez les comédies à l’humour so british, vous allez être servis ! 😉

Remake du film français de Pierre Salvadori, Cible émouvante (avec Jean Rochefort, Marie Trintignant et Guillaume Depardieu), Petits meurtres à l’anglaise a pour têtes d’affiche Bill Nighy, Emily Blunt et Rupert Grint.

Je n’ai jamais vu le film original, mais ce remake m’avait tentée dès sa bande annonce, me donnant le sentiment que j’allais beaucoup aimer et mon instinct ne m’a pas trompée !

Résumé de Petits meurtres à l’anglaise

Victor Maynard, un homme vieillissant et solitaire, est le meilleur tueur à gages de toute l’Angleterre, réputé pour sa précision et sa discrétion. De surcroît, personne n’a encore jamais vu à quoi il ressemble. Sa mère, qui connait tout du métier de son fils, représente la seule vie sociale de Victor, entièrement dévoué à son travail. Sa prochaine cible : la pétillante et insouciante Rose, impliquée dans une affaire de copie de toile de maître. L’homme qu’elle a floué fait appel à Victor Maynard pour l’éliminer et récupérer ainsi son argent. Mais un quiproquos va amener Victor à protéger Rose, et à lancer sur leurs traces un autre tueur à gages…

Une comédie so british complètement loufoque

Secondés par Martin Freeman (au sourire franchement dérangeant 😂) et Rupert Everett, ce trio complètement barré se révèle rapidement attachant !

Bill Nighy est toujours aussi bon, interprétant Victor Maynard, un tueur à gages réservé dont la mère représente la seule interaction sociale. De son côté, Emily Blunt interprète avec aisance Rose, cette nympho kleptomane pétillante, à la fois agaçante et attachante. Ce duo est complété par Tony, joué par un Rupert Grint sympathique et touchant, qui va être engagé par Victor comme apprenti.

Le trio va partir dans une sorte de road trip, poursuivi par d’autres tueurs à gages. Les dialogues, la mise en scène (la course poursuite dans Londres 😂), le jeu des acteurs ou encore certains passages sont vraiment hilarants !

On est sur un humour anglais qui fait mouche, avec une ambiance en huis clos par moments, ce qui apporte une touche particulière au film qui m’a beaucoup plu (la maison de Victor !)

Je trouve également que la bande son est très sympa, avec des morceaux de Regina Spektor, Yael Naim, ou encore Imelda May !

N’ayant pas pu le voir au cinéma à l’époque, je ne regrette pas d’avoir acheté le DVD : les premiers temps je l’ai pas mal regardé, à tel point que certains dialogues me reviennent souvent en tête. J’irai même jusqu’à dire que c’est un de mes films doudous tellement j’aime son ambiance et la petite famille que forment Victor, Rose et Tony malgré eux.

Aussi barrée que sympathique, à la fois loufoque et attachante, Petits meurtres à l’anglaise se regarde avec grand plaisir et mérite plus de visibilité tellement elle devrait plaire aux amateurs du genre ♥️

Vous êtes tentés par ces Petits meurtres à l’anglaise ? Qui l’a déjà vu ?

Justine

12 commentaires sur « Chronique ciné : « Petits meurtres à l’anglaise » (2010) de Jonathan Lynn »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :