Ma chronique sur : « Trilogie de Corfou » de Gerald Durrell

Vous vous souvenez quand je vous ai présenté ma Pioche à Lire et que je vous ai dit qu’il y avait de fortes chances pour que je ne la respecte pas à la lettre ? Vous en avez un bon exemple avec cette chronique ! Je suis allée faire un tour sur le site des éditions de La Table Ronde et j’ai vu qu’ils avaient édité la trilogie de Corfou, de Gerald Durrell. J’avais regardé la première saison de la dernière adaptation par la BBC et j’avais bien aimé. En lisant les avis sur les livres, j’ai vu que beaucoup de lecteurs avaient été charmés par l’histoire et que celle-ci leur avait déclenché plusieurs éclats de rire. Ni une, ni deux, j’ai commandé la trilogie, bien décidée à rire devant les tribulations de la famille Durrell, moi aussi !

Résumé de La trilogie de Corfou de Gerald Durrell

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, Lawrence Durrell, futur auteur du Quatuor d’Alexandrie, fuit l’hiver anglais avec sa mère, sa sœur Margo, cœur d’artichaut, ses frères Leslie, autoritaire chasseur en herbe, et « Gerry », éminent zoologiste d’une douzaine d’années. Ils s’installent à Corfou, jardin d’Éden au beau milieu de la mer Ionienne. Là, le benjamin de la tribu part à la conquête de son île et de sa grouillante faune. Les souvenirs qu’il a conservés de cette époque enchanteresse ont donné naissance à des mémoires en trois volumes, adoubés par des générations de lecteurs, adultes et enfants confondus.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture ! Même si les fortes chaleurs et la fatigue m’ont empêchée de lire plus vite que je ne l’aurais voulu, j’ai tout de même passé un très bon moment en lisant les aventures de cette famille complètement barrée ! Ils ont tous un grain, mais qu’est-ce que ça m’a fait rire ! Il y a la mère, toujours très digne, qui ne manque jamais d’appeler ses enfants à coup de « mon chéri », même quand c’est pour les réprimander ; le frère aîné Lawrence qui a réponse à tout même lorsqu’il a tort (et qui est le responsable de plusieurs déménagements de la famille !) ; Leslie, l’autre fils obsédé par les armes à feu et la chasse ; Margo, complexée par son acné et ses rondeurs et qui n’est pas très futée, et enfin Gerald, qui est passionné par la nature et rapporte toutes sortes d’animaux à la maison, ne manquant pas de provoquer des accidents aussi hilarants à lire les uns que les autres…

Par exemple, pratiquer l’autopsie d’une tortue de mer sur la terrasse de sa maison n’est pas une très bonne idée, de même que de faire cohabiter certains animaux ensemble dans la maison n’est pas des plus judicieux. Mais pour nous lecteurs, cela donne lieu à des scènes vraiment très drôles à lire !

J’ai ri de nombreuses fois devant les répliques cinglantes de Larry, les bêtises de Margo ou encore les accidents liés aux animaux (la scène avec les hirondelles dans le dernier tome m’a tellement fait rire !), mais aussi face aux personnages assez loufoques rencontrés par la famille Durrell, que ce soit Spiro, qui les prend sous son aile dès le début, ou encore Theodore qui raconte des histoires de fou dont on ne sait si elles sont vraies ou fausses, ou bien Kralefsky, un des précepteurs de Gerald dont on sait que les histoires sont fausses mais qu’on fait semblant de croire vraies, et le capitaine Creech, homme libidineux qui a des vues sur Mme Durrell, sans oublier les autres invités saugrenus qui passent quelques jours à la villa et ne manquent pas d’apporter du piquant dans le quotidien déjà corsé des Durrell

En lisant Ma famille et autres animaux, Oiseaux, bêtes et grandes personnes, et Le jardin des dieux, j’ai passé un joli moment à rire, m’évadant en Grèce grâce aux descriptions des paysages et des animaux observés par Gerald. Ses observations peuvent parfois sembler trop envahissantes lorsqu’on veut surtout lire les aventures de la famille, mais certaines descriptions sont parfois drôles ou bien très vivantes, comme lorsque Gerald décrit un combat à mort entre un gecko et une mante religieuse. Si vous aimez les romans qui font la part belle à la faune et à la flore, vous serez servis ! J’ai vraiment aimé le style de l’auteur, tant dans la description des paysages et de la nature, que dans ses récits les plus drôles.

Inutile de préciser que je me suis attachée à ce petit monde et que je vous conseille vivement de partir à la rencontre des Durrell, une famille aussi loufoque qu’attachante, qui va vous faire rire et prolonger vos vacances en vous emmenant avec elle en Grèce !

Vous connaissez la famille Durrell ? Vous aimeriez découvrir cette trilogie ?

Justine

12 commentaires sur « Ma chronique sur : « Trilogie de Corfou » de Gerald Durrell »

  1. Je n’ai pas encore lu ce troisième opus (alors que j’ai lus les 2 premiers depuis au moins 30 ans), mais cela ne saurait tarder.
    J’ai tellement lu et relu le premier ! Quels fous-rires !
    Les scorpions sur la table du déjeuner, les serpents dans la baignoire, les « pilles » !
    Et le début, Larry les emmenant vivre au soleil car, dans le froid britannique, sa famille ressemble « à une illustration d’une encyclopédie médicale ».
    Quels bons souvenirs !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh je ne peux que t’encourager à lire le dernier tome, vraiment il est aussi drôle que les autres 🙂 Les événements que tu cites sont tellement hilarants ! Et Larry m’a bien fait rire dès le début avec le passage que tu cites ^^ Contente d’avoir rappelé cette trilogie à ton bon souvenir en tout cas 🙂

      J’aime

  2. Bonjour Justine, j’ai découvert G. Durrell en regardant également la série de la BBC dont je garde un bon souvenir. Je n’ai pas encore lu les livres mais effectivement les couvertures et ton compte-rendu y incitent…. afin de prolonger l’été !

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Valia,
      J’espère que tu auras l’occasion de découvrir les livres, car on y retrouve vraiment l’ambiance de la série 😉 Et si tu as envie de prolonger l’été, c’est clair que c’est l’idéal 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :