Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Chronique ciné : « Chambre avec vue » (1985) de James Ivory

Aujourd’hui j’avais envie de vous présenter l’adaptation d’un classique littéraire que je trouve approprié pour l’été 🙂

Résumé de Chambre avec vue

Début du XXe siècle. Lucy Honeychurch, jeune Anglaise de bonne famille, séjourne à Florence. Comme l’imposent la morale et les préjugés de sa classe, elle est accompagnée par sa cousine, Charlotte Bartlett, une vieille fille aux principes rigides. Dans la pension où elles sont installées, Lucy rencontre George Emerson. Devant l’attirance de Lucy pour George, sa cousine la ramène en Angleterre, où la belle doit épouser Cecil Vyse, un être ennuyeux.

Ce film est l’adaptation d’un roman de E.M Forster, Avec vue sur l’Arno. J’ai lu le roman il y a quelques années, mais j’en garde un souvenir mitigé. Toutefois, il me semble que le film est très fidèle au roman. L’adaptation de James Ivory a l’avantage de nous offrir de beaux paysages italiens, des acteurs talentueux et une jolie bande originale.

J’aime cette pension italienne où Lucy et sa cousine Charlotte vont rencontrer Mr Emerson et son fils ainsi que d’autres pensionnaires intéressants. En leur présence, on ressent tous les codes sociaux qui doivent être tenus et appliqués à la lettre. Lucy est une héroïne qui peut être assez déconcertante car elle ne sait pas vraiment où elle en est et ce qu’elle veut. Elle fait face à des sentiments qu’elle sait devoir réprimer car ils ne correspondent pas à ce qu’on attend d’une fille de bonne famille, mais d’un autre côté, elle est consciente qu’à trop se brider elle va s’enfermer dans une vie qui la rendra malheureuse. Helena Bonham-Carter est toute jeune dans ce film et elle qui a souvent joué des personnages déjantés, cela fait drôle de la voir aussi sage ! Elle joue toutefois son rôle à merveille, tout comme la toujours excellente Maggie Smith, qui incarne une cousine Charlotte aussi agaçante qu’amusante malgré elle !

J’aime beaucoup la première partie qui se déroule en Italie, où nous suivons Lucy dans ses visites de la ville. Elle et Mr Emerson sont les témoins d’un meurtre et cela va les rapprocher. Ce rapprochement va s’intensifier lors d’une jolie scène d’un baiser volé au milieu d’un champ de coquelicots.

Le retour en Angleterre voit Lucy prendre la décision de se fiancer à un homme ridicule et assez froid, joué par Daniel Day-Lewis. Mais l’arrivée des Emerson non loin de chez elle va bousculer pas mal de choses… Je pense d’ailleurs que quiconque a vu le film se souvient d’emblée de la scène où le frère de Lucy, George Emerson et le révérend Beeb prennent un bain dans le lac, nus comme des vers, provoquant l’hilarité de Lucy lorsqu’elle les croise en compagnie de sa mère et de son fiancé !

Chambre avec vue est un beau period drama, avec une héroïne qui se cherche et se trouve partagée entre ce qu’elle désire et ce que la société attend d’elle, et si vous ne l’avez pas vu, je vous le conseille fortement car c’est un joli classique porté par d’excellents acteurs et de l’humour.

Vous avez vu ce film ou lu le roman ? Il(s) vous tente(nt) ?

Justine

6 commentaires sur « Chronique ciné : « Chambre avec vue » (1985) de James Ivory »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :