Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Chronique ciné : « Un mariage de rêve » (2008) de Stephan Elliott

Il y a quelques semaines, j’ai revisionné Un mariage de rêve, que j’avais regardé l’année de sa sortie mais dont j’avais très peu de souvenirs. Comme je suis tombée sur le DVD sur Vinted, je me suis dit que ce serait l’occasion de revoir ce film.

Résumé de Un mariage de rêve

John Whittaker, jeune Anglais de bonne famille, tombe fou amoureux de Larita, superbe aventurière américaine. Il l’épouse sur-le-champ et la ramène dans le manoir de ses parents. Si M. Whittaker n’est pas insensible au charme de sa belle-fille, l’allergie est instantanée du côté de Mme Whittaker. La guerre des piques commence. Larita comprend vite qu’elle doit riposter si elle ne veut pas perdre John. Les étincelles fusent.

Jessica Biel

J’ai beaucoup aimé ! Il faut dire que le charme des années 20, qu’il soit présent dans les costumes, la BO ou les décors, m’emporte toujours ! Les décors et les paysages anglais sont sublimes, les costumes soignés, et la BO propose des chansons plus ou moins récentes arrangées à la sauce jazzy des années 20, ce qui est très sympathique. J’ai d’ailleurs une préférence pour la chanson du générique final.

J’ai également été séduite par l’humour du film, très british, avec des répliques qui fusent, souvent pince-sans-rire. Certains passages m’ont vraiment fait rire, comme la danse de Larita et sa belle-sœur, ou encore le majordome, toujours très flegmatique. Concernant les acteurs, j’ai apprécié la performance de Jessica Biel dans le rôle de Larita, dont on apprend certains éléments de son passé au fur et à mesure qu’avance l’histoire. Elle veut bien s’intégrer dans sa belle-famille mais la tâche est rude, d’autant plus que son jeune mari (Ben Barnes) ne l’aide pas vraiment.

Jessica Biel et Ben Barnes

Parmi les personnages, certains sont assez cocasses, comme les sœurs de John, dont l’une a une fascination morbide pour les faits divers affreux, et l’autre qui raffole des histoires sulfureuses sous ses dehors très pieux. J’ai été très surprise de retrouver Christian Brassington, qui joue l’horrible révérend Osborne dans la série Poldark, dans un rôle totalement différent (et plutôt sympathique !).

Kimberley Nixon, Kristin Scott Thomas et Katherine Parkinson

Les beaux-parents de Larita lui réservent un accueil bien différent. Si le beau-père (Colin Firth) apprécie sa belle-fille sous ses airs passifs, il en va autrement pour la belle-mère (Kristin Scott-Thomas). Cette dernière n’apprécie pas que son fils se soit marié à une américaine qu’elle n’a jamais rencontrée alors qu’elle avait d’autres projets pour lui. Dès lors, tous les coups sont permis entre les deux femmes qui sont bien décidées à ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Colin Firth et Kristin Scott Thomas

Un mariage de rêve est un film pétillant, drôle, doté de beaucoup de classe dans ses costumes et ses décors, mais aussi des acteurs qui s’amusent dans leur rôle respectif. L’intrigue est légère même si le secret de Larita est assez touchant. La fin m’a bien plu, allant peut-être à l’encontre de ce que les spectateurs attendent, mais moi j’ai beaucoup aimé !

Jessica Biel et Colin Firth

Vous avez vu ce film ? Il vous tente ?

Justine

7 commentaires sur « Chronique ciné : « Un mariage de rêve » (2008) de Stephan Elliott »

  1. Je l’ai regardé il y a longtemps, et me souviens avoir été un peu déçue même si je raffole de ce genre d’ambiance. Je me souviens aussi avoir beaucoup aimé la performance de Jessica Biel !
    Je retiendrais les acteurs et cette ambiance so 20’s.
    Belle soirée !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :