Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

« The Clock » de Vincente Minnelli (1945)

🎬Post cinéma avec la présentation d’un film qui m’a beaucoup touché lorsque je l’ai visionné pour la première fois : The Clock de Vincente Minnelli, avec Judy Garland et Robert Walker.

Résumé du film « The Clock »

Joe est un soldat qui profite de sa permission pour aller à New York où il rencontre Alice. Ils visitent la ville ensemble, et décident de se marier rapidement avant que Joe ne reparte.

Un petit chef-d’œuvre trop méconnu

J’ai découvert ce film lorsque je me suis fait un cycle découverte des films de Judy Garland, il y a 5 ans. J’ai eu un vrai coup de cœur ❤

L’histoire est très banale et la relation entre Joe et Alice va très vite, c’est un fait. Mais il y a une douceur et une tendresse indéniables dans ce film ! Tout passe par des petits gestes, à priori anodins, mais qui donnent beaucoup de poids à la relation entre Joe et Alice. Je pense à une scène dans un bar où Alice est à côté d’un homme ivre, puis Joe revient et l’air de rien, tout en parlant avec l’ivrogne, il change de place avec Alice pour qu’elle ne soit pas importunée. La scène au musée est également touchante et subtile, puisqu’ils font connaissance tout le long de la visite. Ce n’est que lorsque des adolescentes arrivent et commentent une statue, que Joe et Alice s’échangent un regard qui nous fait comprendre que la visite au musée leur a appris davantage de choses l’un sur l’autre que toutes les reliques devant lesquelles ils sont passés… 

L’alchimie entre Judy Garland et Robert Walker est indéniable, ils forment un couple attachant et touchant, courant après le temps rythmé par cette horloge qui ne cesse de tourner et de leur rappeler que le moment de se séparer est proche. Vont-ils réussir à se marier avant que Joe ne reparte pour la guerre ? C’est la question qui tourmente le spectateur la dernière demi-heure du film, le faisant vibrer et espérer… 

Le jeu de Judy Garland m’a beaucoup touché et m’a mis les larmes aux yeux à certains moments. Et puis qu’est-ce qu’elle est belle dans ce film ! Elle qui a si souvent été raillée pour son physique, elle crève l’écran. Quant à Robert Walker, il dégage une vulnérabilité très touchante qui le rend tout de suite attachant, et il est très charmant ^^ Alors, évidemment, il y a certains moments qui ont vieillis, mais vu l’âge du film, c’est normal, et ça ne m’a pas empêchée d’être prise dans l’histoire jusqu’à la fin.

J’aimerais vraiment que ce film bénéficie d’une sortie DVD en France parce que c’est un petit bijou qui devrait être davantage connu ❤

Vous avez déjà vu ce film ? Il vous tente ?

Justine

5 commentaires sur « « The Clock » de Vincente Minnelli (1945) »

    1. Avec plaisir ! Oui, c’est vraiment dommage parce qu’il y a des pépites qui méritent d’être découvertes. Oui, tout à fait, et puis Minnelli savait la filmer en la mettant d’autant plus en valeur.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :